Johanna Thibault, la passion du bijou

Son CAP de mécanique en poche, Johanna devient mécanicienne dans un garage à Romorantin ! Mais au bout d’un an, changement de cap. Elle entreprend une formation de bijouterie-joaillerie, qu’elle a suivie à Saint-Amand-Montrond.

« J’avais choisi la mécanique pour travailler au plus près du métal, une passion qui n’anime depuis l’enfance », explique Johanna, mais il me fallait composer avec l’électronique des voitures ! J’ai rapidement compris que ce n’était pas ma voie, mais j’étais dans mon élément auprès de cette matière brute. La bijouterie s’est alors imposée dans mon esprit comme une évidence. Car j’avais encore la chance de travailler le métal, mais avec ce « plus » artistique qui m’attirait… D’ailleurs, petite fille, j’étais fascinée par les bijoux, leur fabrication me paraissait mystérieuse ! »

C’est en 2013 que Johanna Thibault débute sa nouvelle activité de joallière artisanale et obtient en 2015, le titre d’Artisan d’Art pour son savoir-faire.

Installée à Cheverny, car native de la région, son atelier-boutique est source d’inspiration créative. « J’ai toujours plein d’idées en tête, à partir desquelles les bijoux prennent forme, déclare l’artisane.

En or ou en argent, ornés de pierres fines et précieuses, je travaille la matière pour offrir un vrai produit de joaillerie. C’est ma philosophie ! Avec le sur-mesure, je m’occupe aussi de développer une gamme pour les hommes. »