Odile Laresche, la passion du lin

Cerfs, biches, chevreuils, sangliers, ou encore chiens de chasse, chevaux et oiseaux… Tout le bestiaire de Sologne s’anime sur les murs et les recoins de l’atelier de cette peintre qui aime à se définir comme Portraitiste Animalier.

« La peinture, c’est mon métier premier » souligne Odile. « Mais depuis 3 ans j’ai créé toute une gamme décorative : Des créations délicates et poétiques de coussins, lampes-tube, sacs ainsi qu’une ravissante collection pour les tout-petits dans du lin bistre imprimé de mes peintures ».

Une belle aventure pour cette artiste, qui au seuil de la trentaine, découvre son talent. « C’est une amie peintre, qui m’a conseillée d’en faire mon métier, se souvient Odile. J’habitais déjà en Sologne, une région qui m’est chère pour y avoir souvent séjourné, adolescente, chez mon grand-père.

Je suis donc partie à Paris pour suivre une formation de peintre-décorateur.

Et de retour en Sologne, j’ai basculé dans l’animalier en raison des demandes et aussi par plaisir, parce que j’adore les animaux sauvages de cette région. Et le lin a été une révélation, souligne Odile : c’est un tissu qui se travaille aisément, qui embellit et se patine au lavage ! Il apporte une touche de modernité que j’ai renforcée dans mes tableaux par un aplat noir ». L’animal y prend place, avec encore plus de force et de vie.