Séverine Loret, l’art du trophée décalé

Imaginez une drôle de tête de chevreuil toute de tissus revêtue, aux grands yeux boutonnés et aux bois en patchwork multicolore ! « Ces trophées décalés sont ma marque de fabrique » souligne Séverine Loret, jeune créatrice. Dans son atelier de Vouzon, elle imagine, taille et coud toutes sortes de jolies créations. Bavoirs et serviettes en coton enduit, pour les enfants et les personnes déficientes, ainsi qu’une gamme de barrettes et bandanas en tissus Liberty qu’elle choisit avec goût.

Mais mes trophées, qui sont tous des pièces uniques, précise la couturière, je les ai démarrés en 2016, trois ans après avoir débuté la couture ici, à Vouzon.

Je suis autodidacte, et ai toujours « bidouillé » toutes les matières, précise t-elle. Car la couture c’est une longue histoire qui remonte à ma jeunesse ! Pour mes têtes d’animaux, je n’ai aucun patron, je les dessine à l’œil directement sur tissus.

Chacune a sa fiche d’identification où sont spécifiés le numéro de série, le nom, l’espèce, la date de fabrication, le sexe, le pédigrée, et le prix d’adoption !

Par exemple j’avais fait un flamant rose qui s’appelait « Catherine », spécifié provenir de l’espèce, « flamant rose à marier » !